Contact-Aînés: Briser l’isolement

Contact-Aînés: Briser l’isolement | Le Carrefour de Québec Katia Lavoie

carrefour

 

 

Contact-Aines-04-700x352


Saint-Sacrement – Contact-Aînés, anciennement Écoute-Secours, se redéfinit pour assurer sa pérennité. L’organisme a choisi de se briser l’isolement des personnes âgées de 65 ans et plus en offrant plusieurs services comme le jumelage d’amitié, la correspondance intergénérationnelle et la lecture.

Écoute-Secours aurait célébré ses 40 ans en 2017. L’organisation en a toutefois décidé autrement pour garantir sa continuité. «On devait faire un virage et aller vers une clientèle vulnérable pour qui les services n’existaient pas», explique MARIE CÉLINE FORTIN, directrice générale de Contact-Aînés. Devant la croissance du nombre d’aînés, la tranche des 65 ans et plus autonomes s’est imposée. D’ailleurs, deux initiatives les visant existaient déjà. L’équipe s’est affairée à les développer davantage.

Services

Le jumelage d’amitié a commencé à petite échelle, il y a quelques années. Dans ce cadre, les CLSC, maisons d’hébergement et coopératives d’économie familiale collaborent avec l’équipe en identifiant des personnes isolées. «Ce sont nos sentinelles. Ils s’aperçoivent que beaucoup de ces gens ont besoin de parler, mais eux n’ont pas nécessairement le temps», précise Mme Fortin. Si l’individu correspond au profil, il est ensuite jumelé à un bénévole selon les intérêts communs. Les deux s’entendent ensemble sur l’heure de l’appel hebdomadaire. Une liste de sujets peut également être établie. Après quelques mois, on procède à une évaluation pour effectuer quelques ajustements.

Le second service est un petit bijou en train d’être serti selon la directrice. Liratoutâge a été créé indépendamment de l’organisme par GODELIÈVE DE KONINCK. L’idée consiste à se rendre auprès d’un aîné en maison d’hébergement pour lui faire la lecture de romans, de journaux, de poésie ou autres formes d’ouvrages, et ce, pendant une heure. En plus de contrer l’isolement, cette initiative leur permet de poursuivre un loisir qu’ils aiment et ainsi, s’évader de leur quotidien. Mme De Koninck s’est jointe à l’organisation afin d’établir une structure et ainsi, concrétiser des partenariats. L’équipe y gagne également par une offre bonifiée.

Au-delà des bénévoles, les petits sont également de la partie. Des aînés sont jumelés à des élèves du primaire qui correspondent avec eux. Ils préparent, entre autres, des cartes pour certaines occasions comme Pâques.

Tous ces services sont dispensés par une majorité de personnes de 65 ans et plus. Pour certains, ils font même une pierre deux coups. «En brisant l’isolement des ainés, ils brisent la leur aussi», souligne Mme Fortin, ravie de son groupe de bénévoles parmi lesquels figurent aussi des plus jeunes. Ils ne sont pas laissés à eux-mêmes. Ils reçoivent des formations pour bien agir en tout temps.

Il est important de spécifier que Contact-Aînés ne s’adresse pas aux clientèles plus lourdes comme celles atteintes d’Alzheimer avancé. Quant à la ligne Écoute-Secours, elle sera mise hors service au cours des prochains mois.

Info. : contact-aines.com.

 

Marie Céline Fortin et Godelieve De Koninck. Photo : Katia Lavoie

http://www.carrefourdequebec.com/2014/12/contact-aines-briser-lisolement/

Les commentaires sont fermés.